De Pijp

  • Plus de 100 logements situés centralement pour tous les budgets
  • Réservation en ligne rapide et sûr
  • Entrez vos dates pour voir les logements disponibles tout de suite

 filter by 
  clear filter
8 hébergements près de De Pijp
liste carte
| | Montrer tous |

Le quartier ‘De Pijp’ (la pipe) fut construit à la fin du 19e siècle lorsque la population d’Amsterdam connut une forte croissance importante, rendant impératif un agrandissement rigoureux de la ville. Cette partie de la ville qui était autrefois un polder peu peuplé avec des auberges, des résidences secondaires et des ‘maisons de polders’ (lieux où se réunissaient les conseillers municipaux des polders) devint en un rien de temps un quartier complètement nouveau qui fut communément appelé De Pijp. Ce nom fait sans doute référence aux longs étangs étroits qui, à l’époque des polders, étaient surnommées des pipes.

De nombreux artistes s’installèrent dans ce quartier, dont quelques écrivains néerlandais connus tels que Herman Heijermans, Frederik van Eeden et F. Bordewijk. Des femmes aux mœurs légères y trouvèrent également un hébergement, d’où le surnom du quartier De Pijp, le ‘quartier latin‘ d’Amsterdam.

Les premiers immigrants de la ville sont venus s’y installer depuis le début des années soixante. Ce sont les travailleurs espagnols qui furent les premiers à y venir avec leurs familles. Ils travaillaient le plus souvent dans la brasserie Heineken sur l’avenue Stadhouderskade. Au fur et à mesure des années, des immigrants de tous pays sont également venus s’y installer.

De nos jours, étudiants, jeunes entrepreneurs et jeunes cadres peuplent en grande partie le quartier, mais une grande diversité culturelle continue d’y régner. Tout ceci fait du Pijp l’un des quartiers les plus multicolores et branchés d’Amsterdam avec une grande diversité de restaurants et cafés. C’est principalement autour de Heinekenplein, Frans Halsstraat et Gerard Douplein que l’on trouve de très nombreux cafés.

Le marché Albert Cuyp est le plus connu des Pays-Bas ; on peut y acheter légumes et fruits frais, vêtements ainsi qu’une quantité d’autres produits du lundi au samedi. Il y a énormément d’endroits pour bien manger tout autour du marché Albert Cuyp. On peut facilement se restaurer d’un bon plat simple dans un grand choix de spécialités indiennes, kurdistanaises, turques, cambodgiennes, surinamoises ou chinoises.

C’est le médecin Samuel Sarphati qui prit l’initiative de faire construire le Sarphatipark en 1885, qui fut dessiné par l’ingénieur Van Niftrik dans le style paysagiste anglais. Le parc a été conçu de telle façon qu’il convient à tout le monde ; on y trouve des ponts, es fontaines, une cascade et un jardin d’enfants.

Heineken Experience est le musée situé dans l’ancienne brasserie Heineken sur l’avenue Stadhouderskade qui fut en service jusqu’en 1988. Aujourd’hui, c’est un musée où l’on peut suivre une visite guidée. On y découvre en autres des silos à malt, une brasserie ainsi qu’un aperçu de cinquante années de réclame Heineken.

Plusieurs bâtiments datant de l’Ecole d’Amsterdam sont situés dans le Pijp. L’Ecole d’Amsterdam est le nom donné à un courant qui influença tout particulièrement l’architecture d’Amsterdam pendant les années 1910-1940. La révolution industrielle qui prit place au milieu du 19e siècle amena des flots de travailleurs vers Amsterdam qui cherchèrent bien entendu à se loger. La municipalité voulait un concept global pour la ville ; celle-ci devait être modernisée et réaménagée et on devait y construire des logements convenables et bon marché pour les travailleurs. La municipalité organisa entre autres des concours d’architecture pour ses nouveaux projets de constructions et de nombreux jeunes architectes en profitèrent pour se faire connaître. Les architectes importants de ce courant sont M. van der Mey, M. de Klerk et P.L. Kramer. Ils ont en partie influencé le nouveau visage d’Amsterdam. Bien qu’amis et mieux connus sous le nom d’Ecole d’Amsterdam, ils insistaient plus sur leurs différences que sur leurs aspects en commun. L’un des premiers projets de l’époque fut la construction de la Scheepvaarthuis (maison de la marine) sur le quai Prins Hendrikkade, conçu par J.M. van der Mey en association avec les frères Van Gendt, qui étaient responsables des aspects techniques de cet immense bâtiment. Le plus frappant était l’usage de la brique ainsi que la décoration des façades dans la brique ou dans la pierre sculptée, les toits raides et aussi les tourelles. Les façades étaient parfois garnies de ce qu’on appelle des ‘fenêtres à échelles’. Pour qui souhaite voir un exemple typique de ce style, il est recommandé d’aller voir le complexe d’habitations De Dageraad (P.L. Takstraat) datant des années vingt du siècle dernier. Dans la partie sud du quartier De Pijp, se trouve tout un ensemble de logements construits dans ce style, au nord du Amstelkanaal non loin du ‘Cooperatiehof’. Ce style architectural disparu pendant et après la guerre et fit place au Mouvement moderne, qui ne se préoccupa alors que des coûts.

Vous cherchez un hébergement à Amsterdam? Ici vous trouverez un appartement, péniche ou B&B pour votre séjour.
Entrez votre arrivée et de départ, puis tous les logements disponibles.